Si J'étais Une Cougar…

De sa santé, de son intégrité. Je raconte la chronique de ma mère. Quand j'étais enfant, elle a transporté, seule, d'un bout à celui-ci de la France, le cercueil de mon frère, décédé un an auparavant. Les femelles font ça. Elles-mêmes sont la chair à canon des familles, celles qui peuvent prendre les coups. Des années après, ma mère, femme mûre, respirant la vitalité, a pris des traitements hormonaux, iceux qui permettent d'échapper aux affres médiatisées de la ménopause. Elle en est rien doute morte. C'était ma mère. Comparativement, ce une lecture fantastique qui m'arrive à moi, sa gonzesse, dame ex-Besson, c'est une anecdote, d'une banalité affligeante.

Aux Etats-Unis, les aguicheuses d'âge mûr, appelées cougars, du nom d'un félin prédateur, sont même devenues à la mode. Les stars montrent la voie (Demi Moore, Madonna) et une série télé traite avec humour du phénomène (Cougar Town) décomplexant ainsi les autres meufs. Mêmes causes mêmes effets : cette révolution des mœurs est en train de gagner la France. Comme le montrent Véronique, Nathalie ou encore Géraldine, des cougars bien de chez nous qui ont accepté de nous faire accéder dans à elles vie. Elles-mêmes nous racontent sinon tabous leurs idylles, des aventures d'un soir qui se transforment parfois en histoire d'amour. Un reportage de Grégory Héraud.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *